samedi 25 août 2012

Voyageurs du net, une belle initiative de camarades

http://www.voyageurs-du-net.com/

Peu de gens lisent ce blog, mais je me permets néanmoins de faire une petite publicité pour un site récemment fondé par des camarades et amis(1) qui vaut assurément le détour. Voyageurs du net est un superbe projet qui a pour noble but de briser le carcan plan-plan et bourgeois d'une certaine forme de tourisme, au profit d'une conception plus humaine et humaniste de celui-ci, et de tenter ainsi de fonder un site d'entraide et de partage où les partisans d'une telle vision du voyage seraient à même de se rencontrer, et de se communiquer des conseils pratiques ou autres, tout en étant ouvert au grand public. C'est dans une volonté franche de rupture avec le capitalisme comme "fait social total" (Mauss, cité dans leur présentation) que les contributeurs publient régulièrement des papiers sur divers sujets, divers endroits, toujours avec en tête l'idée que "nous ne défendrons pas ici les enseignes du tourisme industriel (Club Med, Marmara, Pierre & Vacances, et autres tour operators). La raison est simple : autant que possible, nous voulons promouvoir le voyage à hauteur d’homme, un voyage de rencontre, de curiosité vis-à-vis d’autrui, qui n’a rien à voir avec les pratiques de l’industrie du tourisme."(2).

Dès lors, ne vous attendez pas ici à un flot ininterrompu de sottises sur la bravoure du courageux client quémandant au réceptionniste en globish les clés de sa chambre, le confort exceptionnel des chambres uniformes ou la sympathie d'animateurs énergiques et joyeux. Ici, l'on ne fait pas dans la culture de masse. L'on tente modestement d'aborder l'Autre dans toute sa complexité, tout en ne plongeant pas dans l'autre abîme de ridicule qu'est une certaine vision bien pensante et exotique du bourlingueur admiratif devant "ces-formidables-qualités-humaines-que-nous-occidentaux-matérialistes/individualistes-avons-perdues-snif"(3). En effet, "Sans idéalisme et sans pessimisme, nous considérons seulement le voyage tel qu’il est : une expérience humaine saine et formatrice, qui permet de se comprendre soi-même en rencontrant les autres, qui permet d’échanger des idées, de partager des instants, seraient-ils difficiles. En somme, de créer un lien humain dont nous avons le sentiment qu’il se délite à mesure que la culture capitaliste, en tant que « fait social total », pénètre toutes les strates de l’existence humaine. Il est donc capital de se rencontrer, de se lier, de passer outre les représentations stéréotypées véhiculées par les médias, d’exprimer et vivre sa solidarité avec l’espèce humaine"

C'est eux qui l'disent. Donc allez-y, et que ça saute !! Et fort de mon autorité, je vous somme de le faire en proclamant haut et fort que c'est un ordre. Là ! http://www.voyageurs-du-net.com/

(1) Dont l'un tient un excellent blog critique sur l'art contemporain, http://blablartcontempourien.wordpress.com, tenu avec une belle plume pleine d'épines, et fourni d'érudition artistique. A voir aussi !
(2) http://www.voyageurs-du-net.com/qui-sommes-nous
(3) Lire à ce sujet le drolatique bouquin "De l'art d'ennuyer en racontant ses voyages", M.Debureaux, éditions Cavatines : "Choisissez de vrais gens et des petits métiers perpétuant des traditions centenaires (ermites des taïgas, sherpas du Khumbu, éleveurs de yacks) en feignant de croire que les huissiers de justice et les agents d’assurance n’existent pas à l’autre bout du monde. Rappelez la joie de vivre du berger dropka des hauts plateaux, la patience du nettoyeur d’oreilles de Bombay ou le rayonnement de la vendeuse de fruits de Phnom Penh mais jamais celui du guichetier qui a changé vos Travellers chèques."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire